L'artiste : Argile, rocheS, feu… poésie.

Enfant de la nature, enfant de céramiste, enfant d’un vaste univers désertique où naissent et vivent les chevaux,
Ariane pratique la céramique depuis son plus jeune âge. La nature environnant son atelier l’a façonnée et l’inspire.
Son monde est ancré dans une éthique du métier où tradition et design, authenticité et modernité, poésie et haute technicité fusionnent.

 

Voyageuse, ses œuvres font partie de nombreuses collections privées et musées de Paris à Pékin.
Ouverte sur le monde, elle est souvent sollicitée pour des conférences et symposiums au plan international.

 

Fascinée par la magie du feu, elle conçoit et construit ses fours pour les besoins de sa recherche d'émail haute température au-delà de 1300°C,  quête infinie de textures, brillances, couleurs... Telle une funambule Ariane se relève grandie de chaque chute, pour que naissent
de ses fours des pièces toujours plus étonnantes. Il y a alors tant de joie à partager !

 

“Ma recherche est celle des potentialités secrètes inhérentes à la matière.
C’est mon humble hommage à des milliers de générations de céramistes, les mains dans la même terre, sublimant la difficulté technique pour transformer roches brutes et cendres en poésie ...”

 

 

Ariane dirige également l'Ecole des Céramistes, Centre de Formation Professionnelle créé il y a 40 ans
par son Père, Christian COISSIEUX qui fut aussi son Maître.

 


« Combiner technologie et poésie

 

Ariane Coissieux est persévérante et tenace, une personnalité qui sait ce qu’elle veut. Cela est sans doute relié avec son appartenance aux paysages steppiques du Larzac. (…). C’est là qu’elle crée ses somptueuses théières avec ses émaux Tenmoku-gouttes d’huile très demandés par les collectionneurs jusqu’en extrême orient. »

 

Doris Weilandt – New Ceramics 04.18